Web et DigitalQue signifie GAFAM ? Ou GAFA ?

Que signifie GAFAM ? Ou GAFA ?

Avec l’évolution fulgurante d’internet, il devient de plus en plus difficile de se séparer des sites de ventes en lignes, des réseaux sociaux, des smartphones, des logiciels et autres.

Cette ère numérique a permis à un certain nombre d’entreprises de prendre le dessus. Il s’agit des entreprises formant l’acronyme « GAFAM ».

Que ce soit Google, Amazon, Facebook, Apple ou encore Microsoft, ces entreprises possèdent de nombreuses plateformes qui contrôlent significativement une bonne partie de nos données numériques.

Que comprendre par GAFAM ?

L’acronyme GAFAM représente les 5 plus grosses entreprises qui sont installées sur le sol américain et qui évoluent dans le domaine de la technologie. Ce sont des entreprises qui sont connues de tous et elles sont cotées au NASDAQ sur le marché boursier.  Il s’agit principalement de :

  • Google ;
  • Amazon ;
  • Facebook ;
  • Apple 
  • Microsoft

Elles sont également connues sous le nom de « Big Five » et détiennent à elles seules plus de 4.000 milliards d’euros en ce qui concerne leur capitalisation en bourse. Il est également possible d’entendre l’acronyme GAFA. Sachez tout simplement qu’il s’agit là de ces mêmes entreprises hormis Microsoft.   

En ce qui concerne leur implantation sur le marché boursier, il faut dire qu’Apple fut la première entreprise à avoir été introduite en bourse. C’était en 1980. Elle fut suivie de Microsoft en 1986, d’Amazon en 1997, de Google en 2004 et pour finir de Facebook en 2012, qui fut la dernière entreprise des GAFAM à avoir été introduite en bourse.

Source : JuShoot / Shutterstock.com

Par quel moyen les GAFAM ont pu dominer le monde ?

Pour arriver à dominer le monde, les GAFAM ont eu à acquérir un grand nombre d’entreprises et de startups. Chacun de ses 5 géants de la technologie a agi de la même manière en ce qui concerne les acquisitions.

Au départ, chacune d’elles était tournée vers un unique secteur d’activité, mais après, elles se sont étendues vers d’autres secteurs pour mieux implanter leur domination.

Google

La majeure partie des produits et services proposés par l’entreprise Google proviennent des différentes acquisitions qu’elle a eu à faire au fil du temps. Déjà en 2005, Google a acheté pour la somme de 47 millions d’euros Android ainsi que son système d’exploitation pour smartphones.

Dans l’optique de faire concurrence à Microsoft en ce qui concerne la création de texte, cette firme n’a pas hésité un seul instant avant de faire l’acquisition de plusieurs startups dont :

  • Writerly qui devient Google Docs ;
  • Tonic Systems qui devient Google Slides

Après ces nombreuses acquisitions, Google se décide en 2007  de se lancer dans l’industrie de la musique et des vidéos, plus précisément dans le streaming vidéo.

Elle décida dès lors d’acquérir YouTube avec plus de 1,4 milliard d’euros . Depuis l’horizon 2007, la firme Googlea acheté énormément d’entreprises et de startups activant dans le secteur de l’intelligence artificielle.

Aujourd’hui, on compte plus d’une vingtaine  d’entreprises d’intelligence artificielle sous la main mise de Google. Parmi ces entreprises figure DeepMind qui a été acquise pour près de 645 millions d’euros.

Pour ce qui est de la branche en rapport avec les cartes numériques, Google a racheté en 2013 son plus gros rival Waze.

Aujourd’hui, Google s’intéresse également au domaine du Cloud, toujours dans le but de rivaliser avec ses concurrents Microsoft et Amazon. Pour ce faire, elle acquit en 2019 plus de 4 entreprises dont :

  • CloudSimple ;
  • Alooma ;
  • Looker ;
  • Elastifile…

Amazon

Amazon,au départ, n’était rien d’autre qu’une librairie en ligne, mais aujourd’hui il est question de la plateforme d’e-commerce la plus plébiscitée et la plus en vogue dans le monde.

Pour être à ce niveau aujourd’hui, Amazone a eu à racheter plusieurs firmes dont :

  • Zappos ;
  • Whole Foods Market en ce qui concerne les produits alimentaires.  

Amazon s’est également intéressée au secteur de l’IoT et a acquis des startups qui sont dans le domaine de la sécurité.

Elle ne s’est pas arrêtée là et continue de racheter des entreprises qui font des avancées énormes pour le compte du Cloud.

Amazon peut être fière aujourd’hui, car sa plateforme AWS est incontestablement le leader de l’industrie du Cloud dans tout le monde entier.

Actuellement, elle pense à acquérir des entreprises dans le domaine de la santé, de la robotique et aussi du transport.

Facebook

En ce qui concerne Facebook, cette dernière n’a pas eu à faire assez d’acquisitions comparativement aux autres entreprises formant les GAFAM. 

Sa toute première acquisition n’était rien d’autre que l’entreprise AboutFace. C’était la startup qui avait comme nom de domaine « facebook.com ».

Source : PK Studio / Shutterstock.com

Toutefois, en termes de rachat d’entreprise, Facebook est celle qui a  eu à faire le rachat le plus cher parmi l’ensemble des GAFAM.

La firme a racheté en 2014 WhatsApp pour plus de 16 milliards d’euros. Il faut aussi dire qu’elle a rachetée Instagram à 925 millions d’euros.

Malgré son désir de vouloir racheter Snapchat avec la coquette somme de 2,7 milliards d’euros, son offre fut rejetée par le fondateur Evan Spiegel.

Facebook  a commencé à gagner de l’argent sur l’ensemble des médias sociaux grâce à la publicité après avoir acquis Atlas et LiveRail respectivement en 2013 et 2014. Pour se faire une place dont le secteur de la réalité virtuelle, cette firme rachète Oculus avec 1,7 milliard d’euros.

Apple

Apple a racheté diverses startups dans le domaine des assistants virtuels et dans de nombreux secteurs. En 2010, elle a acquit Siri, en 2013, Apple a eu à racheter plus de 13 firmes IA et d’autres entreprises qui développent les systèmes de reconnaissance faciale.

Elle a racheté Beats en 2014 pour plus de 2,3 milliards d’euros afin de se lancer dans l’industrie du streaming musical. Elle sort ainsi Apple Music pour faire de la concurrence à Spotify. Durant les 2 premiers trimestres de l’année 2019, la firme Apple a rachetée près de 25 entreprises dans différents domaines.

Microsoft

Pour finir, en ce qui concerne les rachats de Microsoft, il s’agit principalement de l’acquisition de Bing et de Skype.

UE vs GAFAM : qu’est-ce qui se passe ?

L’Union européenne a décidé de prendre les choses en main afin de réduire la domination des GAFAM, et ce, dans le but de donner à l’Europe une certaine indépendance technologique.

Pour commencer, en ce qui concerne le Big Data, la Commission européenne désire mettre en place un marché unique de données d’ici aux années 2030.  Les firmes européennes seront donc en mesure d’utiliser ces données, ce qui facilitera la création de grandes entreprises dans l’Union européenne et favorisera une concurrence saine.

Grâce à l’Open Data qui est aussi une des nombreuses initiatives de l’Union européenne, les données d’une valeur précieuse pourront être de nouveau réutilisées par les entreprises. Pour que cela soit faisable, des installations cloud seront mises en place pour une massive réutilisation des données. La commission financera à hauteur de 4 milliards , voire de 5 milliards d’euros pour la création de cette infrastructure cloud.

Au niveau du secteur relevant de l’intelligence artificielle, l’Union européenne fera tout son possible pour le développer.  Dans cette optique, 20 milliards d’euros seront investis chaque année pendant les dix années qui suivront afin que le projet puisse se développer correctement.

Cependant, tout se fera dans un strict respect des valeurs humaines et bien évidemment de manière impartiale. Pour ce qui a rapport aux procédés de vérification et d’authentification biométriques, notamment la reconnaissance faciale et autres, ces technologies ne sont pas autorisées sur le territoire européen. Le débat se poursuit toujours.