EntrepriseRecrutement en entreprise : tout savoir sur la cooptation

Recrutement en entreprise : tout savoir sur la cooptation

La cooptation est un mode de recrutement ancien qui met en relation deux personnes, le coopteur et le coopté. Il s’agit d’une démarche formalisée qui présente de nombreux avantages pour les entreprises.

En moyenne, 24 % des entreprises optent pour ce mode de recrutement. Le programme de cooptation est différent du mode de recrutement par réseau.

Photo pour Manager interviewing a female applicant in his office - image libre de droit

Qu’est-ce que la cooptation en recrutement ?

La cooptation ou le parrainage ou le recrutement participatif sont des termes utilisés pour désigner un mode de recrutement en entreprise. Elle consiste pour un collaborateur à recommander un candidat pour un poste dans l’entreprise.

Le coopteur est le collaborateur qui recommande la recrue pour l’entreprise au sein de laquelle il travaille. Le coopté est la personne recommandée pour un poste à pourvoir dans ladite entreprise.

Le coopteur et le coopté peuvent avoir des relations amicales ou strictement professionnelles. Ils peuvent aussi être de simples connaissances sur les réseaux sociaux.

Les cooptés, selon le programme établi, passent par une présélection où ils sont directement reçus pour un entretien d’embauche. Les entreprises qui pratiquent le recrutement participatif bénéficient de plusieurs avantages.

Intérêt de la cooptation pour les entreprises

Des études ont été réalisées sur le parrainage et elles révèlent que ce mode de recrutement présente les intérêts suivants pour les entreprises :

  • Recrutement de personnes qualitatives ;
  • La garantie du coopteur ;
  • Le recrutement ne nécessite pas plusieurs candidats ;
  • Facilité d’intégration des cooptés ;
  • Des gains de temps et d’argent.

Recrutement de personnes qualitatives

Environ 47 % des employés obtenus par cooptation travaillent toujours dans l’entreprise après trois ans. Après une même période, seulement 14 % des employés obtenus via les sites d’emploi sont encore présents dans la structure.

La garantie du coopteur

En invitant sa connaissance, l’ancien employé se porte garant de ses compétences, ce qui constitue une garantie supplémentaire pour l’employeur.

Le recrutement ne nécessite pas plusieurs candidats

En moyenne, 1 candidat sur 15 cooptés est engagé. Avant de recruter 1 candidat venant des cabinets de recrutement, il faudrait entretenir 21 et 152 si l’entreprise a effectué des annonces.

Facilité d’intégration des cooptés

Le coopteur réalise un briefing de l’ambiance au sein de l’entreprise à son invité. Une fois recruté, le coopté s’intègre facilement à l’atmosphère de travail de la boîte.

Des gains de temps et d’argent

La cooptation réduit considérablement les dépenses à effectuer pour trouver le candidat idéal. L’entreprise ne passera pas des heures à analyser et classer les candidatures.

Avec la cooptation, les entreprises n’ont pas à investir des fonds pour des annonces d’offres d’emploi. Il n’a plus également à utiliser des CVthèque payant ou à engager des cabinets de recrutement.

La méthode de cooptation apporte un bénéfice non négligeable à l’entreprise en termes de temps. Le contact est effectué directement avec les candidats sans avoir à passer des heures à lire et trier des CV.

Autres avantages du système de parrainage pour le recrutement

Les coopteurs recommandent des personnes dont les valeurs sont en adéquation avec les objectifs de l’entreprise. Ils sont considérés comme les ambassadeurs de l’entreprise et ils s’engagent à dénicher la perle rare pour leur employeur.

L’entreprise bénéficie généralement de talents exceptionnels qu’il n’aurait pas pu dénicher avec les méthodes de recrutement classiques. Cela permet d’accroître la culture de la boîte, ce qui est favorable à son développement.

Les ambassadeurs invitent des personnes partageant leurs cultures et qu’ils apprécient bien. L’ambiance au sein de l’entreprise est conviviale et chaleureuse.

La cooptation apporte des atouts pour la compétitivité de l’entreprise et elle permet de gagner et de fidéliser des employés. Elle présente des limites lorsqu’elle n’est pas bien organisée.

Quelles sont les limites de la cooptation ?

Le recrutement participatif peut présenter des limites surtout lorsqu’elle n’est pas gérée de façon optimale au sein de l’entreprise. Le même collaborateur peut apporter plusieurs candidats à l’entreprise.

Il s’agira des personnes de son entourage qui partagent sa culture et avec qui il a de bonnes relations. Il y aura un problème de brassage culturel au sein de l’entreprise. Il est à noter que le multiculturalisme participe beaucoup au développement de la structure.

Les employeurs proposent généralement des primes à leurs salariés pour chaque personne cooptée. Les organismes chargés des recrutements doivent s’assurer que le coopté dispose des compétences requises pour le poste.

La cooptation ne devrait pas être une occasion pour faire plaisir à son ami et lui trouver un travail même s’il ne présente pas le profil. Les collaborateurs ne doivent pas viser uniquement la recherche d’une prime au risque de voir le programme perdre son sens.

Le processus implique les cooptés, les coopteurs, les équipes de RH, l’employeur et plusieurs autres acteurs. L’intervention de ce grand nombre d’acteurs peut rendre la communication difficile au sein de l’entreprise. Lorsque le programme est mal organisé, il peut finir par créer des tensions au sein de l’entreprise.

En raison de sa complexité et du grand nombre de personnes qu’elle implique à l’interne, plusieurs entreprises préfèrent éviter cette forme de recrutement. Le programme présente des contraintes d’éthiques qui freinent ses avancées. Les structures qui adoptent un projet de cooptation optimal profitent mieux de ses avantages.

Comment organiser un bon programme de cooptation ?

https://media.istockphoto.com/photos/businesswoman-smiling-during-a-meeting-in-office-picture-id1330553406?b=1&k=20&m=1330553406&s=170667a&w=0&h=NYS64eqzl4zhmwut830cIcvoos5K8f11ZdF5duXkDYY=

Pour une meilleure organisation d’un programme de cooptation dans une structure, il faudrait éviter de fixer de nombreuses règles. Il n’est pas nécessaire d’interdire à l’employeur ou à l’équipe du RH de trouver des cooptés. Vous définissez la prime de la cooptation et le programme doit être suivi quotidiennement.

Le salarié peut recevoir une prime pour chaque candidat apporté et une prime plus importante lorsque son candidat est recruté.

Les recruteurs et les coopteurs doivent être éduqués régulièrement, vous pouvez organiser de petites réunions pour expliquer l’importance de la cooptation. La relation entre les coopteurs et les recruteurs doit être fluide pour favoriser un bon suivi du coopté.

Il faut miser sur les primes de cooptation. Les collaborateurs peuvent recevoir 100 euros par coopté, 1000 euros à l’embauche et 2500 euros après la période d’essai. Vous pouvez prévoir des primes exceptionnelles d’une valeur allant de 4 000 à 10 000 euros pour les coopteurs qui apporteront des perles rares.

Quelle est la différence entre réseaux et cooptation ?

Le candidat peut avoir entendu parler de l’offre d’emploi sur les réseaux bien avant que l’entreprise ne lance ses offres. Il pourrait s’agir d’un de ses contacts au sein de l’entreprise qui lui aurait informé du recrutement.

Il dépose son dossier suivant la méthode classique et attend un appel pour l’entretien. Il peut demander à son contact de parler en sa faveur près du RH, mais ce dernier ne recevra pas de prime en contrepartie.

Pour la cooptation, l’entreprise lance le programme et ses collaborateurs doivent faire un véritable effort pour dénicher des candidats qualitatifs. Les candidats sont lancés dans un véritable processus d’embauche et les collaborateurs perçoivent une prime généreuse lorsque leurs candidats sont embauchés.

Le candidat sélectionné est imposé par l’employeur à son équipe de travail. Il ne passe pas réellement par un processus d’embauche, mais acquiert directement le poste. La nature de sa relation avec le manageur l’emporte face à ses compétences.

La cooptation en entreprise est un acte simple qui présente beaucoup d’avantages. Elle consiste à faire appel aux collaborateurs et à leurs réseaux de connaissances pour recruter de nouveaux employés.

L’entreprise bénéficie des employés compétents qui travaillent pour lui pendant longtemps en adoptant cette méthode.

Elle économise beaucoup d’argent et de temps qui auraient pu être investis avec les processus classiques d’embauches. Le programme de cooptation doit-être bien organisé pour aboutir à de bons résultats pour l’entreprise.

Extenzilla